mfaucher

mfaucher
Organization N/A
Location N/A

Resources

Cette carte a été réalisé à partir des données de parcelles cultivées en bananes en 2012 en excluant les parcelles comprises dans le buffer à 100m autour de tous les bâtiments et cours d'eau confondus (hangars exclus). Parmi l'ensemble des parcelles de bananes, 68.3% d'entre elles étaient potentiellement autorisées à l'épandage aérien, tandis que les parcelles restantes (31.7%) en étaient proscrites. On observe ici une inversion du phénomène d'exclusion des parcelles bananières par rapport à la carte précédente "Parcelles de bananes potentiellement autorisées à l'épandage aérien en 2012 à 50m". Le mitage urbain est extrêmement marqué avec cette simulation et son impact généralisé sur l'ensemble des parcelles agricoles est quasi irréversible (dans ce cas la zone agricole de St Marie se trouve presque complètement en interdiction d'épandre par voie aérienne.)

Cette carte a été réalisé à partir des données de parcelles cultivées en bananes en 2012 en excluant les parcelles comprises dans un buffer à 50m autour de tous les bâtiments et cours d'eau confondus (hangars exclus). Parmi l'ensemble des parcelles de bananes, 68.3% d'entre elles étaient potentiellement autorisées à l'épandage aérien, tandis que les parcelles restantes (31.7%) en étaient proscrites. Le mitage urbain est relativement marqué avec cette simulation d'épandage à 50m et son impact sur les parcelles agricoles est significatif, néanmoins ponctuel puisque les terres agricoles les plus touchées par l'interdiction d'épandre se trouvent être celles de Ste Marie et d'une manière générale celles se trouvant au milieux d'îlots urbains.

A partir des centroïdes de la couche de polygones du parcellaire agricole de la zone de CBE et du raster représentant les valeurs de pentes en pourcentage nous avons attribué à chaque polygone les valeurs de pente moyenne.